L'épaisseur du temps

Courte chronologie d'une très longue Histoire

image titre


Sommaire (2021 v2k)

Milliards d'années

Millions d'années

Milliers d'années

Quelques Siècles

Étapes majeures

Épilogue

Annexes

Introduction

Cette chronologie concerne essentiellement l'histoire des quelques deux cents mille générations du genre Homo qui nous ont précédé, dont le nombre total est estimé à environ 10 fois la population d'Homo Sapiens vivants aujourd'hui sur terre.

Ces prédécesseurs par leur imagination, leurs innovations et leurs efforts pendant trois millions d'années, ont fait émerger cette extravagante exception de la nature qu'est l'Humanité actuelle de plus de sept milliards d'individus. C'est notre propre histoire, d'où venons nous, où allons nous ?

En quelques millions d'années, partout sur les trois continents de l'ancien monde où Homo s'aventure. Homo Habilis se transforme en douceur en ce que nous nommons Homo Érectus. Le genre Homo occupe, en quelques centaines de milliers d'années seulement, toute l'Afrique, l'Europe et l'Asie.

Émerge Homo Sapiens, le seul survivant aujourd'hui du genre Homo à porter le flambeau de son libre arbitre et de son pouvoir sur la nature, toutes les autres tentatives de suprématie évolutive s'étant éteinte ne laissant pour toute trace que quelques os. Au passage, cette chronologie mentionne aussi l'extinction  de grands animaux, remarquablement concomitante avec l'arrivée d'Homo Sapiens.

Avec l'avènement de la paléo-génétique et l'enrichissement continuel des collections fossiles, l'arbre phylogénétique humain s'est beaucoup étoffé depuis les années 2000. On sait maintenant qu'avant le monopole de Sapiens sur la terre, l'arbre de parenté de l'homme était luxuriant. Il comptait de nombreuses branches humaines et pré-humaines aujourd’hui à l'état de fossiles à découvrir..

Étapes majeures :

Il y a des milliards d'années


13,7 milliards d'années

Limite de la connaissance de notre univers. Les outils d'astrophysique dont nous disposons se heurtent à une barrière infranchissable de temps et de distance. Au-delà, nos modèles de description ne sont plus applicables.

4,7 à 4,5 milliards d'années

Formation du système solaire, du soleil et de la terre.

4 milliards d'années

Naissance de la vie sur terre : procaryotes = bactéries (sans noyau).

Puis entre 3,3 et 3,7 milliards d'années apparition de l'ancêtre commun à tous les autres êtres vivants actuels : Luca (Last Universal Common Ancestor) un eucaryote, c'est à dire une cellule avec noyau.

2 milliards d'années

Premiers pluricellulaires.

1 milliard d'années

Séparation des règnes animal et végétal, reproduction sexuée.

Il y a des millions d'années


558 millions d'années

DickinsoniaPremier animal connu, le Dickinsonia, ovale et plat mesurant plusieurs dm (Science, 20sept 2018)

400 millions d'années

La vie sort de l'eau, apparition des insectes.

220 millions d'années

Premiers petits mammifères.

200 millions d'années

Grands dinosaures.

130 millions d'années

Plantes à fleurs.

85 à 70 millions d'années

Émergence de petits primates sur le super-continent jointif Amérique-Afrique avant leur séparation.

66 millions d'années

Extinction des grands dinosaures non-aviens (des oiseaux survivent),
mais aussi des 3/4 des espèces marines de la planète (les requins survivent).

40 millions d'années

Premiers primates supérieurs en Afrique.

12 à 6 millions d'années

Divergence des hominidés et des grands singes.

Émergence de branches d'hominidés (divers pré-humains australopithèques) dont notre branche en Afrique tropicale.

Des soubresauts tectoniques brisent l'Afrique en deux : le Rift.

8 à 4 millions d'années

Les hominidés évoluent dans dans leur berceau africain tropical avant d'occuper tout ce continent.

Australopithèques très diversifiés avec nombreuses branches parallèles.

7 millions d'années

Bipédie installée définitivement chez les hominidé pré-humains.

Exemple d'hominidé :ToumaïToumaï (Sahelanthropus Tchadensis - image de titre),

âge 7 millions d’années, taille 1,20 m, poids 23 - 35 kg (). Mis au jour au Nord Tchad en 2001-2002, Laboratoire de Paléontologie, UMR CNRS 6046, de l'Université de Poitiers. M. Brunet et al. A new hominid from the Upper Miocene of Chad, Central Africa, Nature 418, p145 (2002).

arbre genealogie
source : https://www.hominides.com/data/images/buisson/arbre-genealogique-hominides.jpg

voir la lassification générale de notre espèce

6 millions d'années

Derniers grand-parents commun aux hominidés c. à d. à Homo et aux grands singes actuels.
Lente émergence en 3 millions d'années du genre Homo (notre lignée) par évolution de différentes espèces séparée des autres primates.

3,5 à 3 millions d'années

Pierres taillées volontairement, prise de conscience : Homo sait qu'il sait.

3 à 1 million d'années

Les premiers Homo cohabitent avec les derniers australopithèques.

Exemple : Lucy à la charnière australopithèque-Homo vers 3 millions d'années.

2,7 à 2,5 millions d'années

Homo, le curieux, s'aventure hors d'Afrique tropicale vers l'Eurasie.
Foisonnement de différentes espèces d'Homo.

2,6 millions d'années

Homo affine ses premiers outils taillés.

2 à 1,3 millions d'années

1,8 million d'années : première sortie d'Afrique d'Homo Erectus (Damnasi, Géorgie (1991)
Peuplement du sud de l'Europe probablement en traquant le gibier.

1,5 millions d'années.

Homo Erectus réussi la prouesse de devenir quasiment la seule espèce Homo au monde. (J-J Hubelin - no spécial La RECHERCHE oct 2018) évoluant en différente variantes en Afrique et en Eurasie.

Premiers outils taillés symétriques (pierre polie). Homo laisse des outils dans toute l'Afrique, l'Eurasie et à Java, prouvant avec les restes d'animaux associés, une activité de chasse. Le régime carnivore a un impact profond sur l'évolution humaine : le cerveau grossit, modifiant l'organisation sociale.

1,3 millions d'années

Neandertalisation d'Homo Erectus en Europe isolée.

Arrivée d'Homo à Java et dérive génétique par isolement. Pithécanthropisation en Indonésie.
Autres exemples d'Homo ainsi dérivés : Flores, Denisova, et d'autres à découvrir sans doute.

1 million d'années "Révolution évolutive" (RKM)

Une révolution évolutive) : depuis un million d'années environ, pour Homo, les changements culturels (techniques, comportementaux, conceptuels) sont plus rapides que les changements adaptatifs biologiques face à un nouvel l’environnement.

Il y a des milliers d'années

1000 à 150 mille ans

Homo Habilis, Erectus (sur tout le continent africain il y a 500 mille ans) et Sapiens se succèdent en Afrique dans une parfaite continuité technique et comportementale en ayant des centaines de milliers d'années de coexistence. Homo Habilis, le conquérant du monde, coexiste dans son berceau africain avec son cousin Homo Rudolfensis qui n'aura pas de descendance durable.Erectus coexiste avec ergaster.
Erectus et ses variantes se répandent dans toute l'Eurasie et les îles du sud-est asiatique. Isolés les uns des autres, ils s'adaptent en évoluant par petits groupes séparément.

Si cette période particulière vous intéresse, le site de l'INRAP à consulter :

Une frise concernant l'extrémité de la péninsule eurasienne et particulièrement la France

Institut National de Recherches Archéologiques Préventives :

Chronologie générale de 800 000 ans du Paléolithique ancien à nos jours
(site externe, nouvelle fenêtre)

800 à 700 mille ans

Migrations d'homo par la mer (navigation, dérive en mer ?).
Première colonisation de l'île de Flores en Indonésie autour de 850 000 ans.
Présence aux Philippines, site de Kalinga sur l'île de Luzon, outils d'il y a 710 000 ans (+/- 70 000 ans)
Ref : Nature (Earliest known hominin activity in the Philippines by 709 thousand years ago)

600 mille ans

Premières tailles de bifaces, peuplement en Normandie.

600 à 300 mille ans

Utilisation occasionnelle du feu en différents lieux.

500 mille ans

Évolution vers Neandertal en Europe.
Tranchant de pierre : 40 cm / kg.

430 mille ans

Néandertaliens anciens à Sinade Los Huesos, Atapuerca, Nord de l'Espagne.

400 mille à 40 mille ans

Question en débat :
Vers 400 mille ans, tentatives d'hommes modernes ? (8 dents, peut-être de Sapiens, dans la grotte de Qessem en Israël en 2010 par Avi Gopher).

400 à 300 mille ans

Homo chasse les gros gibiers en Afrique.
Taille des pierres de type Levallois.

300 à 200 mille ans

Maîtrise quotidienne du feu
Émergence certaine de l'espèce Sapiens en Afrique du sud est.
Sapiens
primitif à Jebel Irhoud, Maroc (J-J Hubelin)
(les 12 dernières minutes dans l'évolution en un jour de Carl Sagan)

De 300 à 40 mille ans

Neandertal en Europe

Le Paléolithique moyen et supérieur voit le développement, l'apogée et l'extinction de l'Homme de Néandertal en Europe. Avec lui apparaissent les premières inhumations. Le plus souvent, les corps sont déposés dans des fosses creusées dans le sol des grottes qui servent d'habitat. Des outils en silex et des morceaux de gibier accompagnent parfois les corps

176 mille ans

Grotte de BruniquelNeandertal, architecte, construit avec plus de 2 tonnes de stalagmites les structures fabriquées par Homo les plus anciennes connues à ce jour. Il s'aventure profondément à 336 m de l'entrée, dans la Grotte de Bruniquel dans l'Aveyron (datation -176 500 an +/- 2,1 mille ans). (Publication : Nature doi:10.1038/nature18291 - 25 mai 2016) . Les plus anciens artefacts par Homo, précédemment connus, étaient les peintures de la Grotte Chauvet (Sapiens 38 mille ans seulement).

Population d'Homo sur toute la terre, estimée il y a 150 mille ans à moins d'un million d'individus toutes espèces confondues.

100 à 50 mille ans

Pendant ces 50 millénaires, Sapiens se répand hors d’Afrique s'installant petit à petit sur tous les continents. Il cohabite cependant avec au moins six espèces d'homo distinctes.
Premières sépultures, sens du beau. Collection par plaisir, de fossiles et minéraux, de coquilles, dents, ossements pour parures (bracelets, colliers, chevillères). En un mot émergence des cultures = "Révolution cognitive"

70 mille ans "Révolution Cognitive" (Y.N. Harari)

Cultures complexes, ce que Yuval Noah Harari appelle la "révolution cognitive".
Sapiens est peut-être sur tous les continents. Outils témoins en Australie et en Amérique
(dans son livre Sapiens, c'est sa responsabilité, sujet controversé).

60 mille ans

Neandertal : taille la pierre à merveille,
s'orne le corps de bracelets et de colliers,
joue de la flûte et du lithophone, collectionne fossiles et minéraux et imagine un au-delà.

Avant 50 mille ans

Gravures par piquetage dans des cavernes en Australie.

Extinction de la mégafaune australienne (par Sapiens ou coïncidence ?)

50 mille ans

Pour certains archéologues Sapiens entre en Amérique par le détroit de Béring (la datation précise du peuplement de l'Amérique est aujourd'hui très controversée, peut-être 50-40 mille ans ou encore plus tard vers 15 000 ans).

Homo Sapiens repousse toutes ses frontières et conquiert le monde dans sa totalité. Il coexiste avec des cousins aujourd'hui disparus : Neandertal, Denisova, Flores, etc.

Wadjak en Indonésie (le Cro-Magnon d'Indonésie). Peut-être en villages côtiers.

Les restes découverts dans tous les continents sont homogènes et d'origine génétique unique proto-mongoloïde, La question d'autres occasions de peuplement anciens du nouveau monde reste ouverte : âge de certaines découvertes au Brésil ?

Sapiens s'aventure en Australie il y a 45 000.

Homo Sapiens devient à cette époque l'espèce la plus redoutable de la terre par son action sur l'environnement. Il semble bien que la disparition concomitante de la mégafaune, partout où il arrive ou débarque, ne soit pas une coïncidence qui se répète, mais lui soit imputable. Les grands animaux qui lui échappent sont océaniques.

"Bien avant la révolution industrielle, Sapiens dépassait tous les autres organismes pour avoir poussé le plus d'espèces animales et végétales à l'extinction." (Yuval Noah Harari, historien, dans son livre Sapiens, Ed. Albin Michel, 2015)

Extinction en Australie du diprotodon, le plus gros marsupial connu, et du lion marsupial.

Extinction d'homo soloensis.

Savoir faire technique prouvé : Tranchant de pierre : 200 cm / kg.

40 mille ans

Signes gravés et peintures rupestres correspondent une sorte d'écriture symbolique.
Signature de l'existence d'une société hiérarchisée au paléolithique, expression par des lignages dominants de leur suprématie et de leurs origines mythiques ?
Voir "Ce que l'art préhistorique dit de nos origines" - Emmanuel Guy, Flammarion.

Usage du feu, cohabitation de Sapiens avec Neandertal en Europe.

Art Les Venus du paléolithique supérieur, comme à Brassempouy, se retrouvent de l'Atlantique au lac Baïkal.
Les cousins Neandertal et homme de Java, contemporains de Sapiens, n'ont apparemment manifesté aucune activité artistique rupestre semblable à celle de notre lignée.
Mais... voyez ci-dessus, il y a 176 mille ans, les constructions de stalagmites dans la Grotte de Bruniquel en France.

Extinction d'Homo Denisova.

40 à 30 mille ans

Derniers Neandertal. Depuis la fin du tertiaire et pendant tout le quaternaire la succession des glaciations entraîne l'isolation de l'Europe alternativement par les glaces et les mers ; il s'en suivit une dérive génétique aboutissant à Neandertal et in fine à son remplacement définitif il y a 30 000 ans par Sapiens, le nouvel arrivant.

Extinction d'homo neanderthalensis.

38 à 28 mille ans

grotte Chauvet


Occupation de la Grotte Chauvet : Aurignaciens puis Gravettiens (Sapiens) donnent libre cours à leurs sens artistique sur les parois de la grotte (entrée condamnée par un éboulement il y a 20 000 ans environ).

28,5 mille ans

Sépultures
Dans la grotte de Cussac en Dordogne, France,
chez les chasseurs de mammouth à Sounguir, Russie, il y a 30 000 ans.

Cro-Magnon Cromagnon en Europe par le Proche Orient (2e pulsion migratoire 27 500 ans).

25 mille ans

Cuisson de statuettes en argile.

22 mille ans

Lascaux 

Occupation de Lascaux. Préservation de l'outillage de réalisation des peintures ! (voir BD Thierry Félix "Le secret des bois de Lascaux" )

20 mille ans

Tranchant : 2000 cm / kg, pierre polie.

18 à15 mille ans

Altamira


Occupation de la Grotte d'Altamira en Espagne dont les peintures préhistoriques ont été les première à être découvertes et révélées aux historiens en 1879 par Marcelino Sanz de Sautuola et sa jeune fille Maria. La seule peinture rupestre dont j'ai pu admirer l'original de mes propres yeux in situ. Une pure merveille, R.K.

16 mille ans

Deuxième vague d'homo par Sapiens (16 000 - 12 000 ans) colonisant l'Amérique par le détroit de Bering de l'Alaska jusqu'à la pampa argentine en 4 mille ans seulement. Une expansion moyenne étonnante d'environ 5 km par an.

Migration

Sapiens, envahissant l'Amérique en cette deuxième vague par le détroit de Bering, est mieux organisé, sachant mieux communiquer, chassant en groupe, il y trouve une mégafaune diversifiée.

Extinction de la mégafaune américaine : (par Sapiens ou coïncidence ?)

De l'Alaska à la Terre de Feu, pedant une période de 4 millénaires seulement,
en Amérique du Nord 34 des grands mammifères sur 47 disparaissent,
en Amérique du Sud 50 sur 60 des grands mammifères disparaissent également.

14 mille ans

Architecture élaborée.

Fouillés depuis 1995, les plus anciens vestiges mis au jour remontent à 14  000 ans. Il y a 12 000 ans, une architecture élaborée est mise en place pour le temple de Göbekli Tepe (Turquie). Ceux qui ont bâti ces constructions étaient encore des chasseurs-cueilleurs, animaux non domestiqués, agriculture balbutiante. Les plus anciennes parties documentées ont 12 500 ans ce qui en fait le plus ancien temple d'architecture monumentale en pierre jamais découvert. Le temple aurait été abandonné il y a 10 000 ans, et volontairement enfoui. (wikipédia)

Traitement des morts

En France, l'essentiel des sépultures connues date du Magdalénien (14000 à 9500 avant notre ère). Les corps des défunts sont accompagnés d'objets de parure et reposent directement dans la terre avec dans quelques cas des blocs de pierre déposés à proximité de leur tête. Pour les périodes plus anciennes, les données sont trop partielles pour caractériser des modalités particulières d'inhumation.

Domestication du chien (sans doute > 15 000 ans)

En Europe
La période comprise entre 14 500 et 11 600 avant notre ère, le Mésolithique, est caractérisée par l'expansion de groupes de chasseurs à l'arc. Elle voit cependant sur la fin la disparition des derniers groupes de chasseurs-cueilleurs. Des galets à décors schématiques peints et gravés sont attestés pour l'Azilien. Les parures constituent des biens dits de prestige. Elles sont constituées de canines de cerf percées, d'incisives de cerf incisées.

13 mille ans

Seul maître à bord
Extinction
de l'homme de Fores (homo floresiensis).Dorénavant,
Sapiens
reste le seul Homo sur la planète Terre.
Culture Clovis en Amérique du Nord.

12 mille ans "Révolution agricole" (Y.N. Harari)

Fin de la dernière grande glaciation entraînant une remontée importante du niveau des océans.

La domestication des plantes et des animaux est en marche,
premiers pots en terre cuite, facturation des échanges.
Colonies de peuplement permanent.
 
En Amérique du Nord :
Extinction du cheval  (fossiles de Last Chance Creek, Yukon, CA).
Extinction du chameau entre 14 000 et 11 000 ans.

Population 5 à 8 millions d'individus sur terre.


10 mille ans

Tranchant de pierre : 7 000 cm / kg, lames de près de 40 cm de long  du néolithique final en Touraine (Grand-Pressigny).
Extinction du Rhinocéros laineux en Eurasie entre 10 000 et 8 000 ans.

10 à 2 mille ans

Villes de plusieurs milliers d'habitants au Proche Orient.
Domestication du blé (il y a 10 000 ans, la plante qui a le mieux réussi de l'histoire).
9 500 ans : consommation de lentilles. Poterie utilitaire décorée.

Bassins agricoles.
En cinq ou six millénaires seulement, des processus de sédentarisation dans le reste du monde entraînent le développement de foyers agricoles indépendants sur tous les continents :

11 mille ans   Europe : À l'est de la Turquie au Proche Orient, dans le Croissant Fertile.
9 mille ans     Est de la Chine : Bassin du Yangzi Jiang. (lentilles dans le Croissant Fertile)
8 mille ans     Indonésie: Évidences de la culture du tarot (12 000 ans peut-être). 
8 mille ans     Vallée de l’Indus : Arapéens, les plus anciennes poteries connues.  
6,5 mille ans  Amérique Centrale : culture de la tomate.
5,5 mille ans  Amérique du Sud : Pomme de terre au Pérou.
5 mille ans     Afrique de l'Ouest tropicale.
4 mille ans     Amérique du nord : Bassin du Mississippi.

Les lieux et dates (avant le présent) sont susceptibles d'être repoussées plus profondément dans le temps à lumière de nouvelles découvertes archéologiques. (source principale Y. N. Harari, Sapiens, Ed. Albin Michel, 2015)

8 mille ans

Domestication du bœuf au Proche Orient.
Architecture mégalithique en Armorique. Nabta Playa au sud ouest du Nil
Grands tumulus bretons.
En Normandie : poterie caractéristique de la Hoguette.

7 à 6 mille ans

Sapiens colonise les caraïbes(*).
Progression de l'agriculture à travers toute l'Europe.
Domestication du cheval en Eurasie.

Remplissage de la mer Noire par la mer Méditerranée il y 7 500 ans en moins de deux ans (William Ryan et Walter Pitman 1998). L'inondation recouvre 100 000 km2.

(*)Extinction des paresseux géants dans les caraïbes.
Sur des îles comme Cuba et Saint-Domingue (Hispaniola), les derniers coprolithes de paresseux géants attestent de leur présence avant cette date.

6 à 5 mille ans

Invention de l'écriture linéaire.
Premiers royaumes, premières monnaies (coquillages),
En Chine il y a 6 500 ans culture des choux, navets, riz et soja en Corée.

hommes barbusStatuettes d'hommes barbus

5 800 - 5 150 ans en Haute-Égypte
(période Nagada Musée des Confluences, Lyon - photo RKM).

Religion : Religions polythéistes.

5 mille ans

On sort de la préhistoire pour entrer dans l'Histoire
(les 10 dernières secondes pour Carl Sagan dans l'évolution en un jour).
Occupation du Groenland par le grand nord canadien.

4,5 mille ans

Construction de la pyramide de Khéops.
4 250 ans, Premier empire akkadien de Sargon.

4 mille ans

Sapiens s'installe sur l'île de Wrangel dans l'arctique.

En Europe, l'âge du bronze
Les âges des Métaux couvrent les vingt-deux siècles qui séparent la diffusion de la métallurgie du bronze, il y a 4200 en France, de la conquête romaine de la Gaule en -52.
L'âge du Bronze (de - 2 200 à - 800 avant notre ère)

Rites funéraires
Très divers durant cette période de Protohistoire : inhumations et incinérations, en pleine terre ou aménagées (urnes, coffres en bois ou en pierre), avec une empreinte plus ou moins marquée dans le paysage (stèles, tertres de pierres ou de terre, enclos fossoyés circulaires ou quadrangulaires). Aux puissants les tombes monumentales riches d'offrandes (tombes à char et tombes princières de l'âge du Fer), aux pauvres les tombes les plus simples.

Extinction des derniers mammouths laineux nains de l'île. 

3,5 mille ans

Début de la colonisation des îles du Pacifique.

2,7 mille ans en Europe

L'age du fer
De -800 à -52 avant notre ère.

Rome
La civilisation romaine couvre douze siècles du 7e s. avant notre ère au 5e s. de notre ère et s'est constamment nourrie d'influences et d'emprunts. Elle s'étend hors d'Italie dès le 3e-2e siècles avant notre ère.

En France, l'Antiquité gallo-romaine est divisée en deux grandes périodes :

L'empire romain étant une mosaïque, chaque peuple était intégré avec son histoire, sa culture et sa religion. L'une des caractéristiques de la religion romaine est sa tolérance à l'égard des autres cultes, dans la mesure où ceux-ci ne menacent pas l'unité de l'empire, intimement liée à la religion, comme en témoigne l'importance du culte impérial (c'est ainsi qu'en ne voulant honorer qu'un seul dieu, les chrétiens ne rejetaient pas seulement les cultes traditionnels, mais aussi l'empereur).

2,5 mille ans

Les maoris investissent Hawaï, les Îles Cook, l'île de Pâques.

Religion :
Bouddhisme en Inde.
Judaïsme en Égypte (époque incertaine, Moïse)

2 mille ans

Empire des Han en Chine
Empire romain en Méditerranée
Les maoris s'installent aux Îles Marquises

Religion :
Christianisme en Palestine

1,5 mille ans

Colonisation de Madagascar par Sapiens à 400 km de l'Afrique.
Extinction d'oiseaux, d'éléphants nains (500 kg), de lémurien géants endémiques de Madagascar.

1,4 mille ans

Religion :
Islam dans la péninsule arabique

1,2 mille ans

Les maoris débarquent en Nouvelle Zélande,
colonisant ainsi tout le triangle du Pacifique sur les deux hémisphères, Hawaï, Nouvelle Zélande, Île de Pâques dont Tahiti représente le centre.
Extinction en Nouvelle Zélande de la majorité de la mégafaune et de 60% des oiseaux endémiques.

Il y a quelques siècles

C'est à dire ce matin, par rapport à ce qui précède !

15 siècles

En Europe
Le Moyen Âge s'étend sur environ mille ans.
Selon les auteurs, il commence en 476, à la fin du règne de Romulus Augustule, dernier empereur romain d'Occident, ou en 496, date du baptême de Clovis.
Il finit, selon les historiens, soit en 1453, prise de Constantinople par les Turcs et fin de l'Empire romain d'Orient, soit en 1492, date de l'accostage de Christophe Colomb sur le continent américain.

Le Moyen Âge est divisé en trois grandes périodes :

5 siècles : "Révolution scientifique"

En Europe
Fin du Moyen Âge, Sapiens admet son ignorance et explore l'inconnu :
terres et océans, lois de la nature, son propre corps.

La terre n'est plus qu'une seule scène historique.
Essor du capitalisme.

2 siècles : "Révolution industrielle"

États et marchés remplacent famille et petites communautés pour la survie et le bien-être de Sapiens.
Essor industriel des pays dit développés

Explosion démographique

Sapiens en très forte croissance

Le présent

Révolution numérique
Dictature de la Finance
La société de consommation est en place :

Abondance de biens très inégalement distribués, elle est le résultat d'une évolution des moyens de production, des circuits de distribution, du pillage-gaspillage des ressources et de l'inconscience des bénéficiaires et de leurs gouvernants.

Extinction massive de plantes et d'animaux dont Sapiens est le principal responsable.

...

Épilogue

La longue-vue dont nous disposons aujourd'hui décode notre Histoire depuis 13,7 milliards d'années et anticipe l'épuisement et la mort de notre soleil dans cinq milliards d'années environ et la terre ne serait plus habitable dans deux ou trois milliards d'années à venir. D'ici là, la vie telle que nous la voyons à l’œuvre dans son extraordinaire foisonnement inventif saura-t-elle conduire l'humanité par des voies insoupçonnées pour lui assurer d'autres modes de fonctionnement pour survivre et vivre sur une planète voisine, ou près d'un autre soleil ou dans un autre univers ?

Il se peut que les choses se soient passées à peu près comme évoqué au long de ces dates, mais il se peut que certains événements se soient passées tout à fait différemment puisque nous admettons notre ignorance depuis quelques cinq siècles maintenant. Plus inquiétant est le fait que notre avenir lointain reste complètement imprévisible. Il semble bien que la vie constitue une sorte d’accélérateur, qui induit une extrême instabilité(*) dans l'évolution future, pouvant conduire rapidement à un épuisement des matériaux et de l’énergie disponible, avant d'avoir pu mettre en place une solution de rechange. Sur ce sujet : Gabriel Chardin, physicien, président du comité des Très Grandes Infrastructures de Recherche du CNRS dans "Le paradoxe de Fermi et les extraterrestres").

(*) Quelques frappes de clavier d'un employé entraînent une perte de 4,9 milliards d'Euro par la Société Générale, dette qui nécessiterait pour son remboursement par cet individu un versement de

1 000 Euro par jour pendant... 13 mille ans !
Le premier jugement l'avait condamné au remboursement de la perte subie par son employeur (bravo les juges) !

Telle est la démesure dans le quotidien d'aujourd'hui. Des messieurs Tout-le-monde, dans leur travail quotidien, jouent avec les  milliards d'Euro.  La S. G. mise ainsi en grand péril, est sauvée par les contribuables français. Lors d'un premier procès, Jérôme Kerviel, pour le nommer, est condamné au remboursement de la perte subie par son employeur. 1 000 Euro par jour pendant... 13 mille ans eût été le rythme de remboursement nécessaire (sans intérêts) pour solder sa peine, le capital perdu ! Elle sera épongée in fine par 60 millions de français impuissants. Une manière concrète de mesurer le gigantisme des chiffres en milliards de la finance criminelle d’aujourd’hui à l'aulne de l’épaisseur du temps temps.

Annexes

Classification de notre espèce

Classification générale

(*) Détail des hominidés (ou hominoïdes)

Taxonomie pouvant varier selon les auteurs et leur époque.

(**) Ce terme hominine regroupe ainsi toutes les lignées proches du genre Homo depuis la séparation d'avec les chimpanzés (Jean-Jacques Hublin)

La pierre taillée comme indicateur d'une évolution qui s'accélère :

(Leroi-Gourhan – 1985, cité par Y. Coppens 2014, points rouges sur la courbe doublement logarithmique ci-dessous) :

Par curiosité et par amusement, je trace ici la courbe de cette évolution en ajoutant deux points bleus pour deux autres exemples très courants du passé récent :


courbe  tranchant


On constate que, pour ce qui est de la taille de la pierre ou du silicium (tiré du sable) Homo poursuit la progression de son "savoir faire technique" dans la continuité d'une accélération (doublement exponentielle) inaugurée dans un lointain passé et toujours observable de nos jours. Un bon qualitatif d'un facteur 10, qui prenait un million d'année au début de cette courbe, se fait maintenant en une décennie. C'est une évolution plus rapide que la loi de Moore prédisant le doublement tous les 18 mois du nombre de transistors dans les microprocesseurs de nos ordinateurs et téléphones (loi simplement exponentielle) !

J'en viens à penser que la vie de Sapiens sur terre peut devenir un facteur d'instabilité fatal pour lui-même, du à une croissance trop rapide.

Sources ou compléments pour en savoir plus

Yves Coppens

    Pré-textes - L'homme préhistorique en morceaux - Odile Jacob, 2014.
    http://hominines.portail-svt.com/articles.php?lng=fr&pg=241&mnuid=3243&tconfig=

Michel Brunet
   Nous sommes tous africains - à voir sur : https://www.youtube.com/watch?v=94nnfHA5dss
   et  http://iphep.labo.univ-poitiers.fr/index.php/fr/membres-institut-fr/michel-brunet-fr

Jean-Jacques Hubelin
 
D'où viennent nos ancêtres - Hors Série La Recherche, no 27 page 74

Yuval Noah Harari
   Sapiens.  Ed. Albin Michel 2015

Hominidés - Les évolution de l'Homme
Une mine d'informations https://www.hominides.com/

Pierre Pelot
    Sous le vent du monde, roman en 5 tomes, Denoël, 1996-2000.

Emmanuel Anati
    40 000 ans d'art contemporain, 2003.
    L'art rupestre dans le monde, 1997.
    Aux origines de l'art, 1989.

Émilia Masson
    Vallée des Merveilles, dossiers, 1993.

Frédéric Boyer

    Mémoires Millénaires, 2006, Éd.Cote d'Azur.

Concernant l'Europe et la France
    https://multimedia.inrap.fr/archeologie-preventive/chronologie-generale#.W_l4UqDjJTf

Thierry Félix
    BD "Le secret des bois de Lascaux".

Jean-Paul DEMOULE, Dominique GARCIA, Alain SCHNAPP
   "Une histoire des civilisations" ou Comment l’archéologie bouleverse nos connaissances
   Éditions la Découverte / Inrap

Jean-Marie Pelt
   Ces plantes que nous mangeons.

Carl Sagan
"L'univers en un jour" Journal Le Monde : par Pierre Barthélémy (31 mai 2017)
https://www.lemonde.fr/passeurdesciences/article/2017/05/31/l-histoire-de-l-univers-condensee-en-un-an_6001909_5470970.html